À travers un communiqué publié mercredi dernier, 19 décembre 2018, le Mouvement Now ! dont le leitmotiv est orienté «Vers une nouvelle République», a tenu à «dissiper certains malentendus» quant à la présence du bâtonnier Akere Muna «parmi les membres de la coalition victorieuse autour du Président élu Maurice Kamto».

Selon le journal Mutations qui relaie ce communiqué dans sa parution du 20 décembre 2018, cette mise au point serait partie d’une affiche reprise sur les réseaux sociaux, présentant les personnalités de ladite coalition dont Akere Muna en tant que président du Front populaire pour le développement (Fpd).

Selon Paul Mahel, signataire dudit communiqué et porte-parole du bâtonnier, ce dernier «n’a jamais été le président» du Fpd. En sus, l’accord du 05 octobre dernier, par lequel Akere Muna, alors candidat du Fpd à la présidentielle, «s’est désisté au profit de Maurice Kamto» du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), ledit accord n’engage que les deux leaders. Ceci d’autant plus qu’il «ne porte aucun nom de parti politique».

En rappel, aux lendemains du scrutin présidentiel du 07 octobre dernier, Maurice Kamto s’en était autoproclamé vainqueur. Malgré le verdict du Conseil constitutionnel en faveur de Paul Biya du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le Mrc a initié un mouvement de revendication baptisé «Non au holdup électoral».

Sans formellement se désolidariser de la coalition citée supra, le Mouvement Now ! par la voix de Paul Mahel, indique simplement que le ralliement à Maurice Kamto n’était qu’un «partenariat ponctuel à un moment critique où le peuple camerounais appelait à la synergie des forces de l’opposition».

Persuadé que son destin n’est pas lié au MRC, Me Akéré Muna s’est déjà tourné vers un autre chantier: celui de maintenir l’union entre ses alliés de la Plateforme pour la Nouvelle République, qui ont pu être déçus par son désistement, afin de créer un parti dans la perspective des législatives de 2019.

Cameroon-info.net