Cameroun – Présidentielle 2018: Le Sous-préfet de Baham interdit des manifestations ayant pour motif la contestation des résultats du scrutin du 7 octobre 2018

36
0
Il invite les populations de son arrondissement à demeurer calmes avant et après la proclamation des résultats par le Conseil Constitutionnel.

En attendant la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018, le sous-préfet de l’arrondissement de Baham dans la région de l’Ouest,  demande aux populations de son unité administrative de vaquer normalement à leurs occupations.

Pour éviter des tensions poste-électorales, l’autorité administrative de Baham, Maounde Wé, interdit des rencontres politiques dans cet arrondissement. Dans un communiqué publié le 15 octobre 2018, Maounde Wé précise que « toutes réunions  manifestations à caractère politique sur fond d’éventuelles contestations ou protestations des résultats de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018, organisées par toutes personnes, partis politiques, mouvement ou associations, sont interdites » à Baham, « avant et après » la  proclamation des résultats par le Conseil Constitutionnel.

Cette interdiction qui a pris effet le 15 octobre 2018, court jusqu’à nouvel l’ordre selon Maounde Wé. Le sous-préfet met d’ailleurs en garde les contrevenants de cette restriction.

Baham, chef-lieu du département des Hauts-Plateaux, dans la région de l’Ouest, regorge des personnalités telles que le politologue Luc Sindjoun, Maurice Kamto du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, l’ancien ministre de la Communication, Augustin Kontchou Kouomegni entre autres.

Cameroon-info.net