Tout comme les pays Européen, l’Afrique devient plus vigilante devant les nouvelles demandes de visas des étrangers entrant en Afrique.

Depuis le second mandat de Jacob Zuma, la réforme des lois sur l’immigration est entrée en vigueur. En effet il maintenant devenu impossible de passer par un intermédiaire pour faire sa demande de visa, chacun doit se rendre en personne dans l’ambassade d’Afrique du Sud de son pays d’origine, pour déposer son dossier.

Les personnes en attente d’un renouvellement de visa, ne devront plus voyager en dehors du pays, les personnes ayant dépassé leur temps de séjour en Afrique du Sud pourrons être bannies du pays pour une période de 2 à 5 ans.

Ces prises de décisions favoriseraient l’emploi des Sud-Africains, selon le gouvernement, alors que le taux de chômage dépasse les 25%.

Par ailleurs, la création d’une entreprise dans le pays, est soumise à une nouvelle obligation, 60% des futurs employés embauchés devront être de Sud-Africains.

Pour de nombreux spécialistes, ces réglementations pourraient avoir des conséquences désastreuses pour l’investissement étranger en Afrique du sud.

Afriquinfos