La production nationale de pétrole brut au Cameroun se chiffre à 18,82 millions de barils sur les neuf premiers mois de l’année 2018. C’est ce que révèle le conseil d’administration de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), au terme d’un conseil d’administration réuni le 4 décembre à Yaoundé, la capitale camerounaise.

Selon la SNH, les prévisions de clôture en termes de production de pétrole brut sont de 25,50 millions de barils. Ce qui représente une baisse de 8,04 % par rapport aux réalisations de l’année 2017, liée au déclin naturel des champs pétroliers du pays.

La production nationale de gaz naturel, elle, s’élève à 1,188 milliard de m3 au 30 septembre. Les prévisions de clôture sont de 1,864 milliard de m3, soit une augmentation de 373,99 % par rapport à 2017, liée à la mise en exploitation du Hilli Episeyo, l’usine flottante de liquéfaction de gaz naturel (Floating LNG) installée au large de Kribi, la cité balnéaire située dans le Sud du Cameroun.

La SNH se félicite d’avoir poursuivi la mise en œuvre de son plan d’action dans un environnement contrasté, avec des résultats positifs. Ainsi, les activités d’exploration/production, qui avaient subi l’impact de la chute des cours du pétrole, ont été relancées.

Les prévisions de clôture des investissements y afférents, sont de 324,29 millions de dollars US, soit une augmentation de 65,62 % par rapport aux réalisations de l’exercice 2017.

(Investir au Cameroun)